Lilla Krogen : le bistrot suédois de Saint-Germain-en-Laye

Une cuisine scandinave qui m’a permis de voyager en Europe du Nord le temps d’un repas.

Habitant dans les Yvelines, j’ai longtemps entendu parler de Lilla Krogen. Et avec la reprise du boulot, j’avais envie de faire un break, d’avoir une soirée où je ne cuisinerai pas, ni pour Baby Panda, ni pour nous et surtout de dîner en amoureux. Parce qu’être maman c’est chouette, mais avant d’être une famille, nous sommes un couple et je suis aussi une femme qui adore découvrir de nouveaux restaurants et de nouvelles saveurs…

Alors, j’ai trouvé le prétexte de la St-Valentin pour qu’on y aille, bien qu’on y soit allé le vendredi 17.
J’avais réservé 3 semaines avant, par l’intermédiaire d’une amie qui s’y rendait car le restaurant est petit et full tous les soirs. Et ça, c’est bon signe 😉

En attendant que notre table se libère, j’ai entre-aperçu le Chef Robert Jarl, au look un peu rebelle en décalage avec l’ambiance de l’établissement qui me faisait penser à une maison d’hôtes avec ses chaises en bois et coussins matelassés, ses plaids imitation fourrure, le mélange de bois, de blanc, de rouge et de gris… Apparemment, le service est habituellement assuré par sa femme mais ce soir-là c’est un jeune homme très serviable qui était aux manettes.

Mon mari et moi avons tous les deux pris le menu Krogen à 33€ comprenant une entrée, un plat et un dessert.

En entrée, j’ai longtemps hésité entre les toasts Skagen : queues d’écrevisses et crevettes à la mayonnaise d’aneth sur toast de pain de seigle, oeufs de saumon et le Saumon bio Gravlax, blancs de poireaux fondants et vinaigrette à la suédoise « hovmästersas », pain craquant maison aux graines.
Le serveur m’a chaudement recommandé la première car elle est un peu l’entrée « signature » du Chef.
J’avoue que c’était plutôt pas mal bien que j’aurais twistté un peu plus sa mayonnaise avec du citron ou de la moutarde. Mais très sincèrement, c’était très bon et visuellement, l’assiette était jolie. J’adore en plus les graines germées !

Mon mari était très curieux de découvrir le hareng façon scandinave et a choisi le Silltallrik : assiette de trois harengs marinés (inglad sill, senapsill et hareng du Chef), pommes de terre rattes, crème fraîche et ciboulette. Une entrée fraîche qui vous embarque en mer du Nord !

Pour le plat, j’ai opté pour la suggestion du jour : Filet de Lieu Jaune, lentilles corail, légumes de saison (patate douce), poireaux fondants au citron vert. C’était délicieux. La cuisson du poisson était parfaite, il fondait presque dans la bouche.
Et depuis j’ai bien envie d’aller acheter des lentilles corail pour la maison cela change des lentilles vertes que j’aime cuisiner en salade.

Mon époux quant à lui, a choisi un plat de viande en commandant un Lammsmäcka med klyftpotatis : boulettes d’agneau à l’ail et persil, pommes de terre rôties au romarin, beurre aromatisé au thym et citron. La viande était très bonne, les assaisonnements justes.

Pour le dessert, je reconnais que rien ne me faisait saliver. Mais mon coeur a tout de même balancé entre le dessert du jour, que j’ai finalement choisi, : gâteau au chocolat façon RADIO et tuile de flocons d’avoine, et le carrot cake, poire pochée à la vanille et coulis de vin chaud que mon mari a pris.

Très honnêtement, je n’ai pas apprécié mon dessert, je l’ai trouvé très compact (j’imagine que c’était voulu), trop sucré et j’ai très peu senti le chocolat. J’ai goûté celui de mon mari, bien que son cake était un chouia trop sucré, j’ai préféré son assiette..

Pour accompagner notre dîner nous avons choisi un vin blanc minéral et fruité : une bouteille du domaine du Clos des Boutes, cuvée Cap au Nord, qui franchement au nez et au palet, m’ont vraiment transporté. Cela faisait très longtemps que je n’avais pas bu un aussi bon vin !

Lilla Krogen aurait pu être un gros coup de coeur si j’avais apprécié mon dessert. Malgré ce bémol, pour une cuisine suédoise de « bistrot », j’ai trouvé les mets raffinés, les assiettes bien présentées et les saveurs au RDV. En plus, tout est fait maison et même certains pains, servis tout au long du repas. Alors en attendant d’aller un jour sur les terres des Vikings, je retournerai avec plaisir à Saint-Germain-en-Laye découvrir une nouvelle carte scandinave !

Leave a Reply