Bocal à souvenirs : 52 semaines et au moins 104 petits bonheurs

On a tendance à se souvenir du négatif plutôt que de se concentrer sur les choses positives. C’est un peu comme dans le marketing : un client heureux en parle à 2, un client mécontent en parle à 10. Sauf qu’en réalité, même si on ne vit pas toujours des événements « oufissimes », on vit au quotidien des petits bonheurs dont on ne se rend même plus compte. Comment y remédier ? En créant un bocal à souvenirs ! Retour sur les 3 avantages de se lancer dans cette démarche !

Rester positif

Pour lutter contre la négativité, l’année dernière j’ai proposé à mon chéri de créer une boîte à souvenirs dans laquelle toutes les semaines, on y déposerait un ou plusieurs – petits – bonheurs vécus. En plus, cela tombait bien, il me restait une bonbonnière du mariage restée dans un carton et du beau papier qu’on avait utilisé pour réaliser nos moulins à vent

C’est ainsi qu’en 2017 chaque dimanche soir, chacun inscrivait sur un petit bout de papier : le numéro de semaine et une ou plusieurs anecdotes positives. Cela pouvait être une soirée avec des amis ou la famille, les premières fois de Baby Panda, un achat,…Bref un événement qui nous avait fait plaisir dans la semaine. (J’avoue avoir déjà noté que j’avais reçu ma paie…)

La démarche nous a ainsi obligés chaque semaine à nous poser et à prendre recul sur ce que nous avions vécu / ressenti soit chacun de son côté ou bien ensemble. Et en nous concentrant sur ça, nous ne faisions pas de focus sur les moments négatifs qu’il nous était arrivés.

Ecrire pour se souvenir

Les semaines passent à une vitesse phénoménale. On vit plein de choses au quotidien et parfois des petits plaisirs dont on ne se rend – malheureusement – plus compte. Et on oublie.

Ecrire régulièrement sur un bout de papier des anecdotes, cela permet finalement en les relisant de se rappeler de bons moment qu’on avait complètement zappés, et parfois d’en rire.

Par exemple, ce soir on a commencé le dépouillage et mon chéri est tombé sur un de mes papiers. Il a éclaté de rire en lisant que j’avais noté « Nouvelles Rayban »… Pour lui, c’était bizarre que je note ça mais moi j’étais super contente de m’être acheté de nouvelles lunettes de soleil parce que ça faisait longtemps que j’en cherchais et vu le prix je voulais être sûre de mon achat.
Autre exemple, je suis tombée sur un de ses papiers dans lequel il avait noté l’expérience que nous avons tentée cet été avec notre fille. Il s’était rasé la barbe pour qu’on voie si elle allait réagir ou pas. On a d’ailleurs filmé ce moment et je peux vous assurer que cela ne lui a pas échappé et qu’elle a regardé étrangement son père. C’était assez drôle !

Bref, je ne vais pas vous dévoiler toutes nos anecdotes, de toute façon on n’a pas fini. Mais je pense que vous voyez ce que je veux dire.

Décorer son chez soi

En plus des deux avantages cités ci-dessus, créer un bocal à souvenirs c’est aussi l’occasion d’avoir un nouvel élément de décoration chez vous.

En effet, un beau bocal ou une belle bonbonnière et du joli papier, cela vous permet d’avoir quelque chose de très joli pour orner une pièce, un meuble,…

Ici la bonbonnière est dans le salon posée sur notre table console à côté de ma lightbox dont je suis fan.

Le bocal à souvenirs est une véritable démarche visant à rester optimiste et à apprécier les bons moments, même les plus banals. Alors, êtes-vous prêt à relever ce challenge ? Parce que oui, c’est un défi. Il faut être un minimum assidu pour se lancer dans cette démarche. Je ne vous cache pas qu’il nous est déjà arrivé d’être en retard, surtout mon mari, qui a tendance à procrastiner. Mais heureusement, je suis là pour lui rappeler que ses petits papiers l’attendent. Ce soir, après avoir ri en lisant les premiers papiers, il a reconnu que c’était une chouette initiative et c’est donc sans hésitation que nous avons décidé de renouveler l’opération pour 2018.

Leave a Reply