The Color Run : Run for Fun ?

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez certainement vu passer des photos très colorées de mon week end de Pâques. Cette année j’ai participé à la Color Run Paris avec mon acolyte Marietou et nous formions l’équipe Pandysouris. Moi j’avais mes oreilles de panda et elle de souris 🙂

Comme vous le savez peut-être j’ai repris cette année la course à pied après plus d’un an d’arrêt. Depuis la reprise, je cours à la cool histoire de ré-habituer mon corps à ce type d’exercice. En attendant de retrouver mes performances, j’ai eu envie de participer à une course sans prise de tête, sans chrono, sans compétition. Et la Color Run tombait à point nommé !

Je me suis quand même entrainée à courir au moins 5 km pour ne pas être trop essoufflée. Car même si je ne visais pas de temps, je voulais tenir le coup et ne pas m’arrêter en cours de route.

Contrairement aux autres fois, je ne me suis pas astreinte à un régime alimentaire, si ce n’est d’avoir avalé au petit-déjeuner un granola maison avec un yaourt au soja et bu une tasse de thé pour être assez hydratée. Et ce qui est cool c’est que j’ai réussi à trouver le sommeil (même si j’ai peu dormi) car je n’avais pas la pression comme à chaque veille de course.

Concernant ma tenue du jour, j’ai tenté le short, mis un t-shirt manches longues et porté un bandeau pour me protéger le cou et la bouche.

J’avais RDV à 9h à l’Hôtel de Ville avec ma copine pour un départ à 9h30. C’est donc la tête dans les choux que nous nous sommes retrouvées, un peu frigorifiées. Faut dire que les températures n’étaient pas folles…

Sur place, il n’y avait pas autant de personnes que je l’avais imaginé et on a eu du mal à savoir où était la ligne de départ : les panneaux n’étaient pas très explicites.

Finalement, nous avons suivi plusieurs groupes reconnaissables à leurs t-shirt blancs qui se dirigeaient vers les berges de Seine. Au loin, nous avons vu une scène avec des animateurs danseurs en train d’essayer de motiver les troupes sur la chanson Li Tourner de DJ Assad. Nous avons rejoint des participants en plein échauffement et j’avoue que de suite ça nous a réveillé et mises dans l’ambiance.

Nous avons ensuite marché jusque la ligne de départ où on nous a balancé le son All Around the Round (La La La La La). Encore une fois, cela nous a bien motivé et permis d’oublier notre réveil matinal.

Puis quand l’heure du départ a sonné, j’ai lancé mon application Nike histoire d’enregistrer la course et l’immortaliser car pour info, il n’y a pas de puce sur le dossard étant donné qu’il n’y a pas de compétition ni de classement.

A ma grande surprise je n’ai pas eu besoin de jouer des coudes pour ne pas me faire marcher dessus. Car comme je vous le disais plus haut, il n’y avait pas autant de monde que ça, en tout cas, par rapport à ce que j’ai déjà connu (La Parisienne, le Semi-Marathon, les 10km Paris-Centre).

Nous avons emprunté un tunnel qui à notre grand étonnement était sans ambiance : pas de jeux de lumière, pas de musique pour nous ambiancer comme à La Parisienne par exemple. Du coup, le temps passé à l’intérieur nous a paru « long ». Heureusement que certains groupes mettaient de l’ambiance en criant et en chantant…

Successivement, à chaque kilomètre parcouru, on se faisait asperger d’une poudre de couleur. D’abord, du jaune, puis du bleu, ensuite du vert et enfin du rose.

Sur notre chemin, nous n’avons croisé qu’une seule et unique fanfare, personne pour nous encourager ! Bon, je sais on parle de la Color Run pas du Marathon de Paris ! Mais quand même.

Pour la ligne d’arrivée, je m’attendais à un mélange des 4 couleurs en mode Arc en Ciel (et licorne). Et en fait, pas du tout. J’étais trop déçue. Nous avons franchi la ligne d’arrivée comme si de rien n’était… En plus, quand j’ai regardé mon téléphone pour enregistrer la course, l’application m’indiquait 4,75 km dont pas vraiment 5km hein. Bref, avec Marietou, on s’est regardée en se disant « quoi c’est déjà fini? »

Bien évidemment, pas de médaille mais un sachet de poudre par personne, une bouteille d’eau Evian et un frappucino Starbuck. Nous avons pris quelques photos histoire de marquer le coup. On a eu la flemme de rejoindre la grande scène et les autres stands car on avait froid après avoir couru. Du coup nous sommes rentrées chez nous.

En résumé, je suis assez mitigée sur mon expérience de la Color Run. J’étais ravie de courir avec mon amie et d’ailleurs je la remercie d’avoir accepté d’y participer cette année avec moi. Mais je m’attendais à une course beaucoup plus festive. Je me demande si c’est parce que c’est tombé durant le week end de Pâques et ou bien parce que nous avions choisi une heure de départ trop matinale pour certains. Bref, je ne sais pas comment étaient les précédentes éditions mais je ne pense pas refaire la Color Run. Je ne l’ai pas trouvée si fun que cela… Et vous, vous y avez déjà participé ? Qu’en avez vous pensé ? Vos retours m’intéressent. Je changerai peut-être d’avis pour les prochaines fois 🙂

1 Comment on The Color Run : Run for Fun ?

  1. Claire S
    19 avril 2017 at 13 h 58 min (3 mois ago)

    Coucou Nat !
    J’ai fait la Color Run en 2016 et j’en garde un bon souvenir. Il faisait beau et bon. Ce n’était pas un week-end prolongé. J’avais choisi comme heure de départ 10h ou 10h30, je ne sais plus. Il y avait quand même pas mal de monde. Le parcourt est visiblement le même et l’ambiance était présente sur chaque stand de couleur. À l’arrivée il y avait de l’animation et le sachet de poudre qui était donné était pour lancer durant un concert qui avait lieux une fois la course terminé.
    Dommage qui tu n’ais pas passé un moment plutôt cool. C’est peut-être dû au fait qu’il n’y avait pas grand monde à Pâques sur Paris. Moi même je n’ai pas participé à la Color Run car j’ai préféré partir en week-end.
    J’espère que tu vas bien en tout cas.

    Répondre

Leave a Reply