La Parisienne 2015 sous la pluie

Je-cours-contre-l-endometriose-La-Parisienne-Nath-and-you

Il y a 2 mois et demi, je vous annonçais ma participation à La Parisienne 2015 sous les couleurs d’EndoFrance. Eh bien, c’était ce dimanche 13 septembre ! Compte rendu de cette matinée sportive et accessoirement pluvieuse.

Bien que j’étais détendue la veille de la course, j’étais un peu inquiète par le mauvais temps : il pleuvait comme vache qui pisse et la météo n’annonçait guère mieux pour le lendemain.
Moi qui pensais mettre ma jupe short et un débardeur, je devais me résilier à choisir une autre tenue adéquate : un coupe-vent, un tee-shirt et un tight de running.

LaParisienne-Nike-Nath-and-You

Dimanche, debout à 6h pour un petit-déjeuner de championne : thé, tranche de pain d’épices, des Krisproll aux myrtilles et cranberries et enfin un yaourt nature 0%.

J’avais RDV à 8h15 avec l’association EndoFrance. Je suis arrivée un peu en retard car il y avait beaucoup de monde ce matin-là dans les transports parisiens. J’ai retrouvé Yasmine Candau, Présidente de l’association, ainsi que Claire, Responsable des courses, dans le village de La Parisienne. Elles m’ont toutes les deux remercier chaleureusement pour mon engagement et pour tous les tweets que j’avais fait afin de faire connaitre l’association et l’endométriose. Ensuite, elles m’ont remis mon sticker à coller dans le dos et nous avons pris une photo.

association-EndoFrance-La-Parisienne-2015-Nath-and-You

Bon par contre, ce qui est dommage c’est de ne pas m’avoir attendu pour aller vers la ligne de départ pendant que j’étais partie aux toilettes. Je pensais qu’on partirait toute ensemble avec les autres coureuses. J’ai finalement couru seule…

J’ai commencé à faire la queue vers 9h30, le premier départ venait d’être lancé. Il y avait un monde fou. Les filles étaient à la fois sur-excitées et inquiètes en voyant le ciel s’assombrir et en perdant de vue le sommet de la Tour Eiffel noyé dans les nuages. C’est vrai qu’en me réveillant, le ciel s’était éclairci, je pouvais apercevoir le ciel bleu. Je m’étais même dit que je n’allais pas courir avec mon k-way ! Mais au moment de mettre mon dossard, j’ai senti des gouttes et j’ai alors préféré le garder avec moi ! Eh bien vous savez quoi ? J’étais contente d’avoir fait ce choix. Parce qu’au bout d’1h d’attente, il s’est mis à pleuvoir, certaines ont même dégainé leur parapluie pendant que je mettais ma capuche. A ce moment-là, je me disais que les premières vagues avaient eu de la chance car elles avaient été épargnées par la pluie.

Il était environ 11h10 quand j’ai intégré enfin une vague de départ. Je vous avoue que j’aurais dû encore attendre encore un peu quand un homme nous a dit stop. Mais j’ai profité de ma petite taille pour passer sous son bras… Sur le moment, j’étais contente de me dire que ça allait être enfin à mon tour mais avec le recul, je regrette et vous comprendrez pourquoi.

La-Parisienne-2015-Nath-and-you

On a démarré avec un petit échauffement pour nous mettre dans l’ambiance. Puis le départ est lancé. Comme je le craignais, j’ai eu dû mal au début à me frayer un chemin et à trouver mon rythme de croisière car nous étions toutes coude à coude… J’ai donc perdu pas mal de temps : 6:41 pour faire le premier kilomètre, alors qu’en général je mets une minute de moins. Je pense donc que si j’avais attendu d’être dans l’autre vague, j’aurais été dans les premières sur le départ et j’aurais pu trouver plus rapidement mon allure. Bref ce n’est qu’un détail, ce qui est fait est fait et ce n’est pas le plus important dans ce type de course.

En tout cas, lorsque j’ai entendu ce premier commentaire vocal, je n’ai pas pu m’empêcher de sprinter pour rattraper mon retard. Je peux vous dire que ce n’était pas facile de slalomer au milieu des filles surtout avec cette pluie presque battante où on a trop peur de glisser, notamment sur les pavés. Mais dès qu’une petite voie se libérait, je fonçais…

Forcément, ma capuche n’a pas tenu, j’avais la tête trempée comme si on m’avait versé un seau d’eau. J’avais mis un mascara waterproof mais je n’ai pas pensé à mettre un eye liner résistant à l’eau. Résultat : mon make up a coulé. On aurait dit que j’avais pleuré.. Dommage je n’ai pas de vidéo de moi en train de courir avec cette tête. Cela aurait été drôle ! Heureusement que j’avais mon coupe vent mais mes baskets n’ont pas été épargnées par la pluie. J’ai essayé tant bien que mal d’éviter les flaques d’eau mais parfois en regardant tout droit on oublie de regarder le sol et là plouf. De toute façon, au point où j’en étais, je n’étais plus à ça près !

Cette année il y avait moins de personnes sur le parcours pour nous supporter, j’imagine que ce temps maussade a dû les convaincre de rester au chaud chez eux 🙂 En revanche, l’ambiance est toujours top : des musiciens et des chanteurs pour nous encourager et rythmer notre parcours ! Comme il y a deux ans, nous avons eu droit à notre souterrain « boîte de nuit » avec DJ situé entre le 3ème et 4ème kilomètre. J’avais envie de m’arrêter et de danser mais mon esprit de compétition m’a rappelé à l’ordre et j’ai continué mon chemin.

Musiciens-La-Parisienne-2015-Nath-and-You

Entre le 5ème et 6ème kilomètre, j’ai commencé un peu à fatiguer mais j’étais tellement heureuse d’être là, de courir dans Paris et de porter les couleurs d’EndoFrance, que j’ai réussi à oublier cette fatigue et à courir comme si ma vie en dépendait.

Au bout du 6ème kilomètre, j’ai vu au loin la ligne d’arrivée. Et là, je me disais qu’il fallait que je donne tout ! J’ai clôturé cette course en 41:07 VS 47:44 il y a deux ans. C’est donc 6:30 de mieux mais 1 minute de plus qu’aux derniers entraînements ! Oui, je sais, je suis dure avec moi-même. Cette année j’ai apprécié d’avoir le résultat par SMS grâce au partenaire Withings. Côté classement, je suis 7 001ème sur 30 421 VS 18 627ème sur 28 798 en 2013. Contrairement au Semi-Marathon de Paris, je n’ai pas eu d’écart entre leur résultat et mon application Nike+ Running.

La-Parisienne-2015-Nike-Plus-Running-Nath-and-you

J’ai ensuite récupéré la rose et la médaille auprès des bénévoles avant d’aller chercher ma photo format polaroid sur le stand Cheerz 🙂

medaille-La-Parisienne-Nath-and-You

J’étais ravie d’être aux côtés de toutes ces femmes unies pour une même cause : la lutte contre le cancer du sein. Je me disais qu’on était folle de parcourir près de 7 km dans la Capitale sous cette averse, mais j’étais fière de nous et contente de courir pour EndoFrance, l’association qui se bat pour faire connaître l’endométriose, une maladie qui touche quand même 1 femme sur 10 ! Enfin, après avoir fait le semi-marathon de Paris, on pouvait croire que je prendrai à la légère La Parisienne. En toute franchise, oui c’était facile mais j’ai appris en courant que j’aimais bien me fixer des challenges, notamment en terme de performance. J’ai donc profité de l’été pour m’entraîner et je m’étais même imposée un régime alimentaire pour être au top de ma forme le jour J. Prochaine course : WeRunParis / Paris-Centre (10km), RDV donc en octobre !

4 Comments on La Parisienne 2015 sous la pluie

  1. Patrick
    16 septembre 2015 at 2 h 03 min (2 années ago)

    Bon chrono tout de même, entre la pluie et la foule du départ ce n’est jamais facile 🙂
    J’ai repris l’entrainement pour le semi marathon de Bordeaux 2016, dure la reprise !
    Félicitations en tout cas 🙂

    Répondre
    • Nath_and_you
      5 octobre 2015 at 18 h 59 min (2 années ago)

      Merci Patrick et bon courage pour ton entraînement. Je sais que ce n’est pas facile.

      Répondre
  2. Hollyvia
    16 septembre 2015 at 17 h 28 min (2 années ago)

    Très sympa ce compte rendu et bravo pour ta course ! Tu as couru pour la bonne cause alors double bravo 😉

    Répondre

Leave a Reply