New York : Infos pratiques

Cartoville-New-York-Nath-and-you

Cela fait trois semaines que je suis rentrée de New York. Je vous avoue avoir manqué de temps pour écrire sur mon blog depuis mon retour.

J’ai essayé d’écrire un peu chaque soir après le travail sur ce super voyage que je n’oublierai jamais. Mais au fur et à mesure que j’écrivais, j’avais l’impression que je n’allais jamais réussir à aller au bout du billet tellement j’avais matière à écrire, tellement de choses que j’ai vues et que j’avais envie de partager avec vous.

Si vous voulez tout savoir : mon brouillon sur Word fait 13 pages… 13 pages dans lesquelles je vous raconte 2 semaines de visites de la « Grosse Pomme ». Mais j’ai eu peur de perdre quelques lecteurs en cours de route, c’est pourquoi, j’ai décidé de couper mon article en 4 parties :

Commençons donc par le début. Voici quelques infos à connaître avant de partir pour New York.

L’ESTA

Avant de partir, il faut impérativement faire une demande d’autorisation de voyage sur le site de l’ESTA. Il suffit de remplir un formulaire et de répondre à quelques questions relatives aux critères d’admissions aux Etats-Unis. Cette demande peut se faire à tout moment avant le départ, mais il est conseillé de le faire au plus 72h avant de partir. Dans la plupart des cas, la réponse est immédiate. La délivrance de cette autorisation coûte 14 dollars, soit environ 10 euros.

Le guide

Si vous devez acheter un livre sur New York, je vous recommande Cartoville New York avec l’illustratrice Pénélope Bagieu. Avec ses dessins, on a l’impression de lire son carnet de voyage !

Cartoville est un concept original : une carte dépliante par quartier pour se repérer immédiatement. D’ailleurs, j’aime beaucoup leur baseline : « Cartoville, et la ville s’ouvre à vous ».

Il a été notre guide tout au long de notre séjour.

L’hébergement

Vous pouvez aller à l’hôtel mais c’est un peu cher. surtout si vous réservez dans Manhattan. Vous pouvez aussi loger en auberge de jeunesse, cela coûte moins cher. Personnellement, j’ai réservé un appartement via AirBnB dans l’Upper East Side de Manhattan. Je voulais rester sur l’Île et être proche du centre de la ville pour pouvoir me déplacer facilement et rapidement. L’appartement était un peu vieux mais avait beaucoup de charme. De plus, il était très bien situé : à 5 blocs de Central Park, à 2 blocs des transports en commun (86th street) dont 3 lignes de métro (4,5 et 6) et à 1 bloc du supermarché « Fairway » ouvert de 7h à minuit ! Enfin, pour ne rien gâcher, Kata, la propriétaire était adorable et très accommodante.

Les transports

Je n’ai pris que 2 fois le taxi. Il faut compter 52 dollars + 10% de pourboire soit 42 euros entre l’aéroport John Fitzgerald Kennedy et l’île de Manhattan. Ce tarif est fixe, donc pas de mauvaise surprise. En tout cas, les « Yellow Cabs » sont partout et il est très facile d’en arrêter un…pas comme à Paris !

Taxi-New-York-Nath-and-You

Pendant tout le séjour, j’ai parcouru New York à pied et en métro. Ayez de bonnes chaussures de marche, du moins des chaussures plates parce qu’à la fin de la journée, j’avais les pieds en compote…

Les métros fonctionnent très bien et 24h/24h. En revanche, pas facile au début de les emprunter. En effet, lorsqu’une rame se dirige vers l’Uptown, c’est qu’elle va vers le nord et lorsqu’elle roule vers le Downtown, elle va vers le sud. Or la plupart des bouches de métro ne permettent d’aller que dans un sens. Il faut donc bien vérifier la direction avant de s’y engager. Pour récupérer la bonne direction, il suffit en général de traverser le rue ou l’avenue. Ensuite, il faut également bien regarder le numéro du métro car sur un même quai plusieurs lignes peuvent s’y arrêter mais se diriger vers des endroits différents. Enfin il faut être vigilant, car comme à Paris, il y a des omnibus, appelés « local », représentés par des points noirs sur le plan de métro. Et il y a des semi-directs, appelés « express », représentés par un point blanc. Ce qui veut dire que par exemple sur un même quai, vous pouvez avoir sur votre gauche un métro omnibus et sur votre droite un métro express alors qu’il s’agit de la même ligne… Pour me déplacer, j’ai acheté une MetroCard avec accès illimité au métro qui m’a coûté 31 dollars, soit 23 euros, valable 7 jours.

Metro New York

Les taxes et les pourboires

A New York, les prix affichés ne comprennent pas la taxe. Il faut donc y ajouter à peu près 8% une fois en caisse, sauf sur les chaussures et vêtements dont le prix est inférieur à 110 dollars. Dans ce cas, la taxe est ramenée à 4%.

Si vous allez chez Macy’s, n’oubliez pas de récupérer votre coupon au stand informations, muni de votre passeport, vous permettant d’obtenir 10% de réduction. Macy’s, c’est l’équivalent des Galeries Lafayettes / Printemps sur 9 étages, en moins bien je trouve. Il  y a beaucoup trop de choses, je m’y perdais presque dans tous ces rayons et tout n’est pas intéressant, enfin du moins pas à mon goût. J’avais l’impression d’être dans un outlet un peu démodé… C’est bien quand on a une marque en tête en fête. Par contre, le coupon n’est pas valable sur les articles indiqués comme « Super Buy », c’était le cas de Levis. En gros, cela signifiait que c’était une affaire. De ce fait, je ne pouvais pas profiter des 10%. Mais en réalité, peu importe vu le prix que j’ai payé ! Entre 40 et 60 dollars un jean Levis, soit 30 à 45 euros.. A ce prix là, j’en ai pris 3 !

Concernant les pourboires, appelés « tips », la coutume veut qu’on laisse entre 15 à 20% de la note. Ce qui peut surprendre car en France les services sont compris dans l’addition. Ce n’est pas le cas là-bas. De ce fait, les Français ont la réputation d’être radins !

Le New York CityPass

Il existe plusieurs moyens de visiter New York. Pour ma part, j’ai choisi d’acheter le New York City Pass pour 81 euros, qui se présente sous forme de chéquier. Il est valable 9 jours dès la première utilisation et permet d’accéder à 6 attractions :

  • L’Observatoire de Empire State Building
  • Le Musée Américain d’Histoire Naturelle
  • Le Metropolitain Museum of Art
  • Le MoMa (Museum of Modern Art)
  • Le Top of the Rock ou le Musée Guggenheim
  • La Statue de la Liberté et Ellis Island ou les Croisières Circle Line

C’est assez avantageux à la fois financièrement et en terme de durée car inutile de courir après le temps ! J’ai réalisé une économie de 55 euros par rapport au tarif normal individuel des attractions ci-dessus.

New York CityPass

Il existe d’autres pass pour visiter la Grosse Pomme. Le blog Bons Plans Voyage New York vous en parle ici. Sinon sachez que certains musées sont « gratuits » certains jours de la semaine et à certains créneaux horaires. Mais je reconnais de ne pas avoir eu le temps d’en profiter.

Maintenant que vous savez tout, place aux visites !

1 Comment on New York : Infos pratiques

  1. Sybille
    18 décembre 2014 at 17 h 41 min (3 années ago)

    Coucou Nath,
    Merci pour cet article très bien détaillé. Je prépare un éventuel voyage et c’est cool d’avoir déjà quelques idées pour l’organiser.
    Bisous

    Répondre

Leave a Reply