De Rivière-du-Loup à l’Île d’Orléans en passant par Rimouski

Après les Cantons-de-l’Est, place cette fois-ci au Bas-Saint-Laurent. Au programme : Rivière-du-Loup et le Parc du Bic, avant de rejoindre Québec pour nous balader au Parc national de la Jacques Cartier et sur l’Île d’Orléans. Retour sur ce week-end de 4 jours intenses mais qui en valaient le coup.

Rivière-du-Loup

C’est en discutant avec un de mes collègues que j’ai décidé de partir vers le Bas-Saint-Laurent. Originaire de Rivière-du-Loup, il m’a parlé des magnifiques couchers de soleil de la région et de la possibilité de voir les aurores boréales. Autant vous dire que mes yeux ont pétillé en l’écoutant et en découvrant ces photos.

D’ailleurs, selon le National Geographic, Rivière-du-Loup obtient la deuxième place des plus beaux couchers de soleil au monde, après Hawaï!

J’ai donc réservé deux nuits à L’Auberge de la Pointe situé à environ 4h30 de Montréal. À notre arrivée, nous avons pris un petit apéritif sur la grande terrasse avec une vue panoramique sur le fleuve et sur le coucher du soleil.

Avant que le soleil ne se couche complètement, nous sommes allés au Parc de la Pointe, situé au pied de l’hôtel pour continuer à admirer le spectacle. Mais manque de chance, de gros nuages étaient placés pile au niveau du coucher du soleil. Cependant, la vue n’en restait pas moins belle et nous sommes restés pour regarder le ciel étoilé avant de rejoindre les bras de Morphée.

Le Parc national du Bic

Après un copieux petit-déjeuner, nous avons pris la route direction Rimouski pour nous rendre au Parc national du Bic, incontournable m’a-t-on dit. Et en effet, je n’ai pas été déçue.

Je ne me suis pas aventurée dans les grosses randonnées étant donné que j’étais avec Baby Panda. Alors nous nous sommes contentés d’emprunter le sentier du Chemin-du-Nord.

C’est une balade facile de 4km qui longe le littoral. J’ai adoré les paysages. À certains endroits, ça me rappelait Tadoussac. J’ai eu un véritable coup de coeur pour cet endroit.

Ensuite, nous avons rejoint la Baie du Ha! Ha! (oui, vous avez bien lu), qui permet de voir le soleil se coucher sur l’estuaire. C’était magique. Les couleurs étaient magnifiques : orange, rose, violet, bleu,… J’aurais aimé pouvoir arrêter le temps pour que ce moment ne s’arrête jamais.

Nous sommes rentrés ensuite à l’hôtel pour chasser les étoiles filantes depuis le Parc de la Pointe, sachant que je n’en avais jamais vues! Incroyable non? Et ce soir-là, j’ai eu la chance d’en voir 6 en moins d’une heure (et de me faire piquer par les moustiques).

J’ai quitté le Bas-Laurent le lendemain matin avec les étoiles pleins les yeux.

Parc national de la Jacques-Cartier

Pour ne pas faire le retour vers Montréal d’une seule traite, nous nous sommes arrêtés une nuit dans la ville de Québec.

Nous avons décidé de faire une petite balade dans le parc national de la Jacques-Cartier avant de rejoindre notre logement dans le centre-ville et de nous balader dans le quartier du Petit-Champlain.

Nous avons emprunté le sentier des Cascades, une marche de 4km que Baby Panda a faite sans se plaindre. Elle était ravie et moi très fière d’elle. Nous avons marché main dans la main et avons tenté de repérer tous les champignons sur notre chemin. Tout le long de notre parcours, nous pouvions entendre le bruit du ruisseau et nous n’avons rencontré personne.  C’était vraiment agréable.

Île d’Orléans

Située à quelques kilomètres de la ville de Québec, nous avons brunché/dîné le lendemain sur l’Île d’Orléans à l’Auberge La Goeliche. Arrivés à l’ouverture, nous avons eu la chance de nous placer sur leur grand terrasse face au fleuve! J’ai craqué pour une guédille au homard…

Puis nous avons flâné dans les petites rues de Sainte-Pétronille et le long du littoral avant d’offrir à Baby Panda une glace au chocolat de la célèbre chocolaterie de l’Île d’Orléans.

Ensuite, nous sommes allés chez Polyculture Plante pour faire de l’autocueillette de fraises (7$ la barquette). Les fraises étaient bien juteuses et sucrées. J’en ai profité pour faire une tarte en rentrant. Ma fille a adoré cette activité. D’ailleurs, quand je l’interroge, elle me dit que c’est ce qu’elle a préféré faire durant le week end!

Puis, on a fait une petite halte chez un micro-torréfacteur de l’Île d’Orléans, le Café La Maison Smith pour déguster un café au lait glacé.

Nous avons beaucoup apprécié de design de l’intérieur et j’en ai profité pour acheter des grains de café, le Costa Rica (noisette, cacao, riche, boisé). Très bon au passage!

Enfin, nous avons terminé notre périple au Parc de la Chute-Montmorency avant de reprendre la route vers Montréal.

J’ai passé un superbe week-end, passé beaucoup trop vite comme d’habitude, avec mon Baby Panda, qui a été une crème. Elle a suivi le rythme sans se plaindre et toujours gardé sa bonne humeur tout le long du séjour.
J’ai très envie de retourner à Rivière-du-Loup et au Parc du Bic pour faire plus de randonnées. Certainement l’été prochain!
Et vous, êtes-vous déjà allés dans cette région? Des adresses et balades à me conseiller?

2 Comments on De Rivière-du-Loup à l’Île d’Orléans en passant par Rimouski

  1. Avatar
    Helene
    18 août 2020 at 18 h 25 min (1 mois ago)

    Super article ! Merci pour toutes ces belles idées.. vivant à Québec j’ai bien hâte de découvrir certain de ces endroits ! Merci encore.. Hélène 🙂

    Répondre
    • Avatar
      Nath_and_you
      19 août 2020 at 17 h 06 min (1 mois ago)

      Tu n’es vraiment pas loin en plus alors! C’est vraiment un super coin du côté de Rivière-du-Loup et Rimouski!

      Répondre

Leave a Reply