Porto et Amarante en 3 jours

Cet été, nous avons profité de nos vacances au Portugal pour aller à Porto et Amarante, l’occasion de découvrir une région du pays que nous ne connaissions pas. Retour sur ces 3 jours passés beaucoup trop vite !

Porto, une ville au charme pittoresque

J’ai été agréablement surprise par Porto car cela n’a rien à voir avec Lisbonne que j’ai visité il y a 4 ans. On sent que la ville est plus pauvre que la capitale et pourtant elle est vraiment pleine de charme. Avec ses vieilles façades, Porto m’a paru plus authentique. Ville à taille humaine, on peut presque tout faire à pied. Et autre point non négligeable, il n’y avait pas autant de touristes qu’à Lisbonne !

Où se loger ?

J’avais réservé via AirBnB, un studio situé à Senhora da Hora, un peu excentré du centre-ville. Mais les métros (il y en a 3), situés à deux pas permettent de se rendre dans le centre en 15 minutes. L’avantage c’est que c’était moins cher et on a pu laisser la voiture pour ensuite tout faire à pied ou en métro.

Que voir ?

Les Jardins do Palaccio de Cristal

Ce parc situé dans la partie haute de Porto surplombe le Douro et regroupe plusieurs jardins paysagers offrant de magnifiques panoramas sur la Ribeira et Vila Nova de Gaia, située de l’autre côté de la rive. Véritable havre de paix, les Jardins do Palaccio de Cristal, constitue le poumon de Porto. Il fait bon de s’y promener et de prendre le temps d’admirer les fontaines, les acacias, et les faons qui se baladent au milieu du parc. J’ai été totalement émerveillée par cet immense espace vert. J’aurais pu y passer la journée !

La Croisière des 6 ponts

J’avais lu que la croisière des 6 ponts était à faire car elle permet d’avoir une vue d’ensemble de chaque berge. Pendant 50 minutes, nous avons donc navigué à bord d’un bateau typique Rabelo depuis lequel nous avons admiré les 6 ponts qui relient Porto et Vila Nova de Gaia (D. Luís, Infante, Dona Maria, S. João, Arrábida et Freixo) ainsi que le quartier historique de Ribeira avec ses façades colorées et l’embouchure du fleuve Douro. Petite déception toutefois, je m’attendais en embarquant à la Ribeira à débarquer de l’autre coté de la rive. Eh bien non, nous sommes revenus à notre point de départ, ce qui nous a valu de décaler tout notre programme..
Pour information : nous sommes passés par la compagnie Porto Cruz au prix de 18€ par personne avec dégustation de porto inclus mais à consommer directement à la cave.

Dégustation de Porto Calem

Juste après avoir dégusté le Porto Cruz, nous avons visité la cave Calem. Nous avons pu découvrir un musée interactif : vidéos et parcours olfactif pour tester son odorat. Et je dois avouer que je ne suis pas mécontente de confirmer à nouveau que j’ai du nez 🙂
C’était hyper ludique, j’ai beaucoup aimé ! Ensuite, nous avons eu une vraie visite avec un guide qui nous a expliqué l’origine, la fabrication et les différents types de porto. C’était très enrichissant pour moi qui adore faire des visites de caves à vin et de champagne.
Enfin, nous avons terminé par une dégustation de 5 portos différents : allant du blanc au rouge, du ruby au vintage. Sans surprise, j’ai préféré le vintage rouge avec 10 ans d’âge…

Le Pont Dom Luis

Pour rejoindre Vila Nova de Gaia, nous avons traversé à pied le pont Dom Luis, construit par un disciple de Gustave Eiffel, Théophile Seyrig. Inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO, le pont est sur 2 étages. L’étage au-dessus est réservé au métro et celui du bas pour les voitures et piétons. Depuis le pont, on a un très joli panorama de Porto et de Vila Nova de Gaia et on y a croisé des jeunes portugais prêts à sauter du pont dans le fleuve.

La gare de Sao Bento

Très belle surprise en passant devant la gare de Sao Bento ! J’ai d’abord aperçu de magnifiques azulejos qui m’ont obligé à m’arrêter pour découvrir les fresques représentant des scènes de la vie quotidienne et de l’histoire du Portugal. Je vous recommande sincèrement de faire une petite halte dans cette très jolie gare construite en lieu et place de l’ancien couvent de Sao Bento de Avé Maria.

Où manger ?

O Caraças

Le premier soir après notre balade dans les Jardins do Palaccio de Cristal, nous cherchions un petit restaurant pas cher et bon. Nous étions à ce moment-là dans le quartier de Miragaia. En feuilletant rapidement notre guide Lonely Planet, j’ai vu qu’il y avait un petit restaurant qui proposait une cuisine du marché. Nous n’avions pas réservé mais en arrivant suffisamment tôt, on a pu nous installer à une petite table pour 2 personnes.

A la carte : 1 plat de viande et un plat de poisson. Pas de chichi et franchement, cela nous allait parfaitement.

C’était une cuisine simple et familiale et très bonne. Pour accompagner notre repas, nous avions commandé une bouteille de vin blanc et fini le dîner par un dessert maison.

Je vous recommande vraiment ce petit resto qui en plus n’est pas très cher car de mémoire on en a eu pour moins de 30 euros à deux.

Le Café Majestic

Comment aller à Porto sans se rendre au Majestic Café ? Alors bien que je ne sois pas une fan inconditionnelle d’Harry Potter, donc de tout ce qui entoure l’oeuvre et son auteure, il est impossible de ne pas tomber sous le charme de son architecture style Art Nouveau et de ne pas craquer pour sa carte. Nous y sommes allés pour le dîner avec des amis et nous nous sommes régalés.

J’ai pris des linguines à l’encre de seiche avec des gambas, c’était délicieux.
Mon chéri et nos amis : du magret de canard avec une sauce au porto et des pommes de terre.
Par contre, le dessert était ultra sucré. J’avais craqué pour le Rabanas Majestic, une sorte de pain perdu qui me faisait saliver mais je n’ai pas réussi à le finir. Et en plus, j’avais l’impression que ça avait été frit et que je mangeais un beignet.. Mon chéri lui s’est laissé tenté par sa tarte aux amandes.

Malgré tout, cela reste une bonne adresse et rien que le cadre vaut le coup d’oeil.

Amarante, une jolie ville dans la montagne

J’avais envie d’aller dans la vallée de Douro mais cela rallongeait le trajet pour le retour. J’ai donc regardé sur internet les villes sympas à faire non loin de Porto et je suis tombée sur Amarante, situé à même pas 45 min en voiture.

Que faire à Amarante ?

Apparemment, il faut aller voir l’Eglise et faire une balade en bateau ou en pédalo. Avec un enfant c’est plus compliqué. Donc on s’est contenté de traverser le pont de São Gonçalo et de nous balader dans les petites rues pittoresques de la ville où nous avons découvert plein de petites boutiques pour enfant. C’est d’ailleurs là-bas que nous avons trouvé la tenue complète de Baby Panda pour son baptême.

Où et quoi manger à Amarante ?

Nos amis qui nous avaient rejoint à Porto, nous ont recommandé un petit snack où on l’on pouvait manger une très bonne francesinha. Oui j’y tenais car pour moi c’était inconcevable que je reparte sans en avoir goûté.

Bar dos Pauzinhos

J’avais pris une Franceshina complète accompagnée de frites et d’une petite sagres bien fraîche ! Quit à manger gras, allons jusqu’au bout des choses !
Quand j’ai vu le plat arrivé, je me suis dit que c’était hyper copieux et que j’allais avoir du mal à le finir. Mais bon, on m’avait prévenu !

Qu’est ce que j’en ai pensé alors ? Comment vous dire… Rien de transcendant… Et surtout, c’est hyper gras et très vite écoeurant à cause de la sauce. Je pense que la sauce était de trop pour moi et que la prochaine fois j’en demanderai sans.

Maria Amarantina

Après notre petite balade, on avait soif et par hasard on est passé devant une jolie deventure, toute mignonne : Maria Amarantina.

Nous avons bu une très bonne citronnade bien fraîche maison et mangé une délicieuse glace artisanale. La cadre était très girly aux couleurs pastels, comme j’aime !

Ces 3 jours sont passés très vite et nous n’avons pas eu le temps de faire tout ce qu’on voulait. La prochaine fois on partira plus longtemps pour prendre le temps de visiter la vallée de Douro et de me balader au milieu des vignes.

Leave a Reply